Communiqué de presse de Julien Rochedy, Président des Jeunes avec Marine, Conseiller politique pour la Jeunesse de Marine Le Pen

Lundi 28 novembre, lors de la traditionnelle prise d’arme d’automne aux Invalides, le président de la République Française Nicolas Sarkozy a décoré des insignes de grand-croix de la légion d’honneur Hélie Denoix de Saint Marc, grand résistant, grand soldat, grand écrivain, grand patriote. Un des derniers noms de légende encore en vie.

Ce n’est pas que ce grand français soit décoré qui nous interpelle, mais plutôt celui qui le décore. L’un fut résistant aux puissances étrangères qui voulaient diriger la France, l’autre est parfois soumis aux américains, parfois soumis à l’Allemagne d’Angela Merckel. L’un fut grand soldat, l’autre les envoie mourir pour des causes qui ne sont pas françaises. L’un fut grand écrivain, l’autre demande quelle utilité il y a à lire La princesse de Clèves. L’un fut un grand patriote, l’autre multiplie les actes qui défont la souveraineté et la puissance de notre nation.

Mais Nicolas Sarkozy sait que sa réélection dépendra de sa capacité à enfumer les patriotes, comme il l’avait si bien fait en 2007. Il est donc prêt à tout pour se faire passer pour l’un d’entre eux, nonobstant son bilan. Mais la jeunesse ne s’y trompera pas, elle sait que cette décoration n’est que le vice qui rend hommage à la vertu.