Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône

72 heures après l’attentat de Conflans-Saint-Honorine, lors duquel un enseignant a été sauvagement assassiné par un islamiste pour avoir voulu expliquer à ses élèves ce qu’était une caricature, j’ai proposé au Sénat, à majorité Les Républicains, d’amender une proposition de loi constitutionnelle déposée par la droite. J’ai voulu y insérer deux dispositions.

La première concerne une modification de l’article 53-1 de la Constitution, qui traite de la politique d’asile : j’ai déposé un amendement pour que soient exclus des dispositifs d’asile les étrangers condamnés, même à mort, pour participation à une organisation terroriste telle que reconnue par le Conseil de l’Union Européenne.

La seconde portait sur le référendum d’initiative citoyenne. Je souhaite encourager Christian Jacob, président du parti “Les Républicains”, dans sa volonté d’organiser un référendum d’initiative partagée sur la double-peine. En modifiant l’article 11 pour ramener l’organisation d’une consultation électorale à 500 000 signatures d’électeurs, je veux que, pour la première fois en France, les citoyens puissent proposer directement des lois.

Deux propositions de bon sens auxquelles Les Républicains n’avaient rien à reprocher. Mais ils s’y sont opposés ! La fameuse “droite des valeurs” s’est encore une fois transformée en droite crocodile : grande bouche et petits bras. Dès qu’ils sont mis face à leurs responsabilités, ils reculent, ils ont peur et ils votent comme la gauche ! Hypocrites, lâches et menteurs, la droite molle a encore une fois montré son vrai visage !

Au moins c’est clair, les seuls prêts à tout pour défendre les Français, c’est nous!