Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône

La nausée. C’est le sentiment que tous les Marseillais ont ressenti hier soir en visionnant les images tournées par l’Oeil du 20h de France 2. Ils ont pensé à leurs propres parents ou grands-parents en écoutant les témoignages des familles de victimes, qui expliquaient que leurs proches n’étaient pas en état mental de donner une procuration car atteints de la maladie d’Alzheimer.

Depuis 10 jours, la malhonnêteté du système Vassal éclate enfin au grand jour. Bien sûr, les journalistes n’ont pas encore trouvé quels candidats étaient les responsables de cette ignominie, mais tous les regards se tournent vers la candidate dont les locaux de campagne ont été perquisitionnés.

S’il s’avère que c’est bien d’elle qu’il s’agit, il ne lui reste pas d’autre choix que le retrait. Les perquisitions de la semaine dernière ont déjà dégradé terriblement l’image de notre ville, qui n’en avait pas besoin. Récupérer les procurations de personnes malades et inconscientes des conséquences de leurs actes n’est pas seulement immoral, c’est dégueulasse.

Disqualifiée moralement et politiquement, Martine Vassal n’est plus en état d’être candidate. Les Marseillais auront donc un choix clair à faire le 28 juin, Michèle Rubirola ou moi !