Communiqué de presse de Nicolas Bay, député français au Parlement européen,vice-Président du groupe «Identité et Démocratie»

Ce mercredi 10 juillet a eu lieu la constitution officielle de plusieurs commissions de travail du Parlement européen. Parmi celles-ci, la commission des Libertés civiles est de loin l’une des plus importantes : c’est notamment en son sein que sont élaborés les textes touchant à la politique migratoire et la protection des frontières.

Les précédentes législatures ont démontré que le Parlement européen allait toujours plus loin dans le laxisme sur ces sujets. En 2017 a par exemple été votée la répartition obligatoire des migrants dans le projet de règlement « Dublin IV » par une large majorité d’élus incluant ceux de LR. Pourtant, les enquêtes d’opinion indiquent bien que l’immigration et ses conséquences sont de loin parmi les principales inquiétudes des Européens.

Le Rassemblement national et ses alliés, réunis au sein du groupe parlementaire «Identité et Démocratie » ont donc demandé officiellement le changement de nom de cette commission de travail, pour l’intituler « commission Immigration et libertés civiles ». La question migratoire est un enjeu politique majeur pour nos peuples, préoccupés par cette menace pour leur identité et leur sécurité.