Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général adjoint du Front National, Député français au Parlement européen

Le 1er novembre, l’Union Européenne lancera l’opération Triton, destinée à prendre la suite de l’opération Mare Nostrum de la Marine Nationale italienne. A travers-celle-ci, ce sont 150 000 immigrés clandestins qui, en une année, ont été pris en charge en mer et ramenés sur les côtés italiennes, pénétrant ainsi dans l’espace Schengen. Beaucoup d’entre eux sont aujourd’hui dans les rues de nos villes, à Calais par exemple…

La Secrétaire d’État aux affaires étrangères britannique, Joyce Anelay, a annoncé que la Grande-Bretagne ne soutiendrait pas cette opération, déclarant : « Nous pensons que (ces opérations) créent un ‘facteur d’attraction’ involontaire, encourageant plus de migrants à tenter la dangereuse traversée de la mer et conduisant donc à plus de morts tragiques et inutiles ».

C’est une évidence : les opérations Mare Nostrum et désormais Triton, constituent de véritables incitations à l’immigration et envoient un message particulièrement néfaste aux candidats à l’immigration clandestine ainsi qu’aux réseaux de passeurs.

Le volontarisme politique affiché par le Grande-Bretagne dans cette affaire, et dans le cadre de sa politique d’immigration depuis plusieurs mois, souligne dans le même temps l’absence de courage de nos gouvernants, UMP comme PS, face à cet enjeu crucial pour la sécurité et la cohésion de notre pays. Pour faire face à l’immigration massive et incontrôlée, il faut tout d’abord faire comprendre que notre pays ne fera preuve d’aucune faiblesse face au délit de clandestinité, lutter contre les réseaux criminels prospérant sur cette situation, retrouver la maîtrise de nos frontières et donc pouvoir décider qui entre en France, et mettre en place des partenariats avec les pays d’émigration. C’est la politique que mènera le Front National !