Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône

Alors que la radio RTL avait proposé un débat jeudi 27 février entre Stéphane Ravier et Martine Vassal, nous avons eu la surprise d’apprendre que la candidate LR avait décliné, sans raison particulière. Dans la foulée, nous avons été informés qu’elle n’avait toujours pas confirmé à France 3 sa participation au grand débat télévisé du 11 mars prochain. Une telle absence ne peut qu’étonner.

Martine Vassal a-t-elle peur de débattre ? A-t-elle peur du débat démocratique, sain et républicain, nécessaire à toute élection pour que chacun puisse faire son choix en conscience ? Ou pire, craint-elle que ses manques, ses incohérences, ses faiblesses, son passif, ne soient exposés au plus grand nombre ? Souhaite-t-elle cacher une ou plusieurs vérités aux Marseillais ?

Martine Vassal considère peut-être que les habitants de la deuxième ville de France ne méritent pas la confrontation d’idées. C’est souvent le problème des héritiers -et des héritières- : ils pensent que tout leur est dû et qu’ils n’ont qu’à attendre que ça vienne. Une élection, ce n’est pas qu’une armée de colleurs. Si Martine Vassal refuse le débat, il n’y a qu’une seule conclusion à en tirer : elle est peureuse. Et on ne peut pas diriger Marseille la boule au ventre.