Communiqué de Nicolas Bay, député français au Parlement européen, vice-Président du groupe « Identité et démocratie »

Alors qu’il avait déclaré il y a moins de deux jours qu’il fallait « regarder en face » l’immigration et ses conséquences sur les classes populaires, le Président Macron vient d’exiger à nouveau la répartition obligatoire des migrants en France et en Europe !

Ce mercredi, après une réunion avec le président du Conseil italien Giuseppe Conte, Emmanuel Macron a annoncé qu’il était favorable à un « mécanisme automatique » de répartition des migrants demandeurs d’asile, imposé à tous les pays de l’UE sous peine de « pénalités financières » !

Emmanuel Macron tombe bien vite le masque. Le président de la République veut aller encore plus loin dans le laxisme migratoire, jusqu’à menacer les pays amis qui refusent de suivre sa folle politique.

La solution à la crise migratoire n’est pas d’accepter tous les migrants et de les répartir jusque dans nos villages : il faut au contraire dissuader les départs et empêcher les entrées en faisant preuve de la fermeté la plus totale.