Communiqué de Nicolas Bay,député français au Parlement européen

Fortement attendue car lourdement annoncée, l’intervention d’Emmanuel Macron sur le “séparatisme islamiste” s’est révélée d’une incroyable légèreté. Les Français étaient en droit d’attendre une déclaration de guerre et n’auront donc eu droit qu’à une déclaration d’intention, poussive et faite d’infimes mesurettes, bien loin de l’intensité de la menace.

Alors que les Français sont de plus en plus lucides face au danger islamiste, nous assistons en revanche à une véritable corruption des élites. De nombreux responsables politiques se sont lourdement compromis, par cynisme et clientélisme électoral, avec les tenants de l’islam politique et radical.

Ainsi, si Emmanuel Macron est sincère dans sa volonté de combattre le “séparatisme islamiste”, sans doute devrait-il commencer par avoir une sérieuse explication avec son Premier ministre Edouard Philippe.
Le Président voudrait en finir avec les financements étrangers ? Au Havre, le Qatar a financé une grande mosquée à hauteur de 200 000 euros (ce qui a notamment été rappelé par les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot dans leur enquête Qatar Papers). Érigée sur un terrain mis à disposition par la municipalité, cette mosquée a été inaugurée par Edouard Philippe en septembre 2013 ! Dans le journal Paris-Normandie, Edouard Philippe avait revendiqué d’avoir “participé au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel”, pourtant porté par les radicaux de l’UOIF, représentants en France des Frères Musulmans.

Edouard Philippe n’est pas le seul concerné, même si son cas est très emblématique. Ainsi, le tout nouveau ministre de la santé Olivier Véran s’était rendu en mai dernier à la grande mosquée de Grenoble, sur sa circonscription, pour un repas de rupture du jeûne. Cette mosquée est elle aussi liée à l’UOIF, et elle a reçu des gens tels que l’imam radical Hassan Iquioussen, ou le prédicateur salafiste Ismail Abou Ibrahim.

Si Emmanuel Macron veut lutter contre ceux qui propagent la gangrène islamiste dans notre pays, qu’il s’attaque à ceux qui font preuve de collusions coupables. Il n’aura pas à chercher très loin dans son entourage direct !