Communiqué de presse de Steeve Briois, Secrétaire général du Front National

La célébration ce jour à Domrémy par Nicolas Sarkozy du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc relève à l’évidence de la récupération électorale. Non pas bien sûr que Jeanne d’Arc appartienne à qui que ce soit mais encore faut-il, pour la commémorer, ne pas être en opposition flagrante avec tout ce qu’elle symbolise.

Or, tout le mandat du Président sortant a été jalonné par des remises en cause incessantes de l’identité et de l’indépendance de la France : traité de Lisbonne, retour dans le commandement intégré de l’OTAN, immigration massive et incontrôlée, soumission de la France aux intérêts américains sur la scène internationale, dilution de la souveraineté nationale dans une Europe de Bruxelles contre les intérêts des peuples, etc.

Lorsqu’on fait preuve d’autant de servilité à l’égard du mondialisme et des puissances étrangères, on ne peut pas décemment commémorer Jeanne d’Arc et se réclamer de son héritage !

Nicolas Sarkozy dévalorise Jeanne d’Arc et l’idéal élevé qu’elle représente en utilisant sa mémoire à des fins d’opportunisme électoral. Les Français auraient préféré qu’il s’inspire véritablement, au cours des cinq années écoulées, de son héritage politique et de son engagement patriotique poussé jusqu’au sacrifice suprême.