Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

Le projet de Marine Le Pen trouve la confirmation de sa pertinence dans les violentes attaques de la présidente du Medef, dans un livre à paraître.

Laurence Parisot s’est toujours trompée, elle est la meilleure représentante d’un vieux monde en train de disparaître : le monde de la dérégulation à tout-va, le monde des grandes banques folles de cupidité, le monde des marchés financiers et des puissances d’argent.

Laurence Parisot, c’est l’incarnation de l’argent roi qui écrase les peuples et les soumet à la dictature des marchés. C’est la représentante parfaite d’une caste qui éprouve un plaisir assez pervers à toujours enfoncer les petits, ceux qui n’ont que leur salaire ou leur retraite pour vivre.

Bref, Laurence Parisot, c’est l’exact opposé du projet démocratique et républicain de Marine Le Pen, un projet d’espérance qui remet l’homme et la nation au centre de la politique.

C’est donc un honneur que d’être la principale adversaire d’une personne qui incarne aussi bien la faillite du système ultralibéral.

C’est aussi un motif de fierté parce que Laurence Parisot c’est l’incompétence personnifiée. Elle a toujours prôné les vieilles recettes qui nous ont conduits à la crise : plus de marché, moins de protection.
Elle a encore démontré son incompétence économique sur Europe 1 ce matin en avançant un chiffre totalement fantaisiste au sujet du montant de la dette de la France (« 1300 milliards », quand il excède 1650 milliards d’euros).