Communiqué de Presse de Steeve Briois, Vice-Président du Front National

D’après le livre écrit par les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot, le député socialiste et adjoint au maire de Wingles Nicolas Bays aurait sollicité de l’argent et des avantages en nature au Qatar et plus particulièrement à son ambassadeur.

D’après l’enquête, Nicolas Bays, par ailleurs vice-président du groupe d’amitié France-Qatar à l’Assemblé Nationale, aurait demandé par SMS à l’ambassadeur des billets d’avion et des nuits d’hôtel pour sa femme et ses enfants, des chaussures de luxe et de l’argent pour finaliser les travaux de son appartement.

Si la présomption d’innocence est de mise, les auteurs affirment détenir des «éléments probants » pour chacune de leurs déclarations. Si ces accusations venaient à s’avérer vraies dans les mois à venir, elles démontreraient les conflits d’intérêt politico-financiers que nous dénonçons depuis toujours entre la France et le Qatar. Outre la corruption, c’est la question de la loyauté de ces hommes politiques à la France qui est gravement remise en cause.

Il est bien évident que Nicolas Bays doit suspendre sa candidature à sa réélection sur la 12ème circonscription du Pas-de-Calais.