Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur dès Bouches-du-Rhône

Depuis 18h ce soir, nous connaissons la configuration du second tour des élections municipales. Après des semaines de tractation, de petits arrangements et, en fin de compte, de reniements, la gauche marseillaise a choisi : faire gagner Martine Vassal à tout prix, y compris et surtout, en trahissant ses électeurs.

Au moins, la situation est claire : les seules listes qui veulent réellement rompre avec le système Gaudin-Vassal-Macron sont celles du Rassemblement National à Marseille. NOUS sommes la seule opposition. Pour la gauche, les immeubles qui s’effondrent sur les Marseillais sont moins graves que la gestion des centres d’animation, l’entretien de parcs, de l’état civil ou les initiatives en matière de propreté et de sécurité dans les 13ème et 14ème arrondissements gérés par Stéphane Ravier puis Sandrine d’Angio. Un cynisme qui ne manquera pas de dégoûter encore un peu plus les Marseillais de la politique.

Le bilan, dans les quartiers nord, de Martine Vassal, soutien inconditionnel de Jean-Claude Gaudin depuis 2001, est pourtant calamiteux : insécurité généralisée, insalubrité dans les rues et les immeubles, bétonisation anarchique qui détruit nos poumons verts, voirie abandonnée, commerces de proximité en cours de destruction. C’est ce bilan qu’elle devra défendre face aux électeurs.

Les Marseillais électeurs doivent savoir que toutes les conditions sanitaires seront réunies pour que le scrutin du 28 juin se déroule dans les meilleures conditions. S’abstenir, c’est accepter que ce système qui détruit Marseille et la France depuis des décennies perdure encore. S’abstenir, c’est aussi encourager ces basses pratiques politiciennes qui n’ont qu’un seul but : sauver leurs postes.

Notre priorité, comme depuis 6 ans, est de servir l’intérêt général et de proposer une véritable alternative pour sauver Marseille.