Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône

Ce matin, la mosquée illégale des Oliviers A, dans le 13ème arrondissement de Marseille a enfin été fermée par la Police, malgré l’opposition de dizaines d’islamistes présents sur site, pour tenter d’empêcher l’application de la loi.

Depuis plus de 10 ans, une association s’est appropriée de manière totalement illégale ce local appartenant au bailleur de la Ville de Marseille, Habitat Marseille Provence, et y propageait un discours salafiste. La cité était la cible d’un militantisme quotidien d’endoctrinement et de rejets des libertés individuelles, celles des femmes en particulier. Pour montrer sa force, l’association gérant ce lieu de culte faisait prier ses fidèles dans la rue, afin de marquer son “terrain”. La galerie commerciale était même devenue un “no man’s land”, selon les mots de certains journalistes.

J’ai saisi, dès 2014, la Mairie de Marseille, et devant une fin de non-recevoir, c’est au Préfet de Police à qui j’ai demandé de prendre le dossier sérieusement en main.

A Marseille, comme dans beaucoup de villes françaises, l’islamisme conquérant prospère sans que les autorités locales ou nationales n’y trouvent rien à redire. Et sans que les “féministes officielles” ne s’en émeuvent… Si je ne peux que me féliciter de la fermeture de cette mosquée, qui fait suite à mes alertes répétées, je regrette néanmoins le temps perdu qui a mis en danger les habitants de la cité.

L’action que je mène au Sénat, où j’ai demandé l’ouverture d’une commission d’enquête sur la propagation de l’islamisme à l’école, et celle conduite par la Mairie des 13ème et 14ème arrondissements portent leurs fruits.

Avec de la volonté et du courage politique, on peut concrètement changer la vie des Français et combattre l’islamisme !