Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône et candidat à la Mairie de Marseille

J’ai appris avec étonnement ce matin que Jean-Claude Gaudin (ou son avatar) allait être candidat à l’élection municipale de Marseille. A l’heure du “dégagisme”, cette décision ne peut être que surprenante, quand on sait le bilan catastrophique de ses 25 années passées à la tête de l’administration de la deuxième ville de France.

En effet, personne n’est dupe : Martine Vassal, déjà Présidente (LR) du Conseil départemental et de la Métropole Aix-Marseille Provence, est l’héritière de Jean-Claude Gaudin. Conseillère municipale depuis 2001, adjointe à la “Qualité de la Ville”, couvée par son père politique depuis près de deux décennies, Martine Vassal représente exactement ce que les Marseillais ne veulent plus : une équipe municipale qui a failli sur tous les plans, le vieux système de l’amitié marseillaise, où les arrangements ne se font jamais dans l’intérêt des habitants, des responsables qui ne se soucient pas des problèmes quotidiens de Marseillais mais préfèrent proposer des plans irréalisables et irréalisés, comme en 2014 et le fameux pont transbordeur ou le téléphérique de Notre-Dame-de-la-Garde, le Casino ou le “Futuroscope de la Mer”.

Enfin, pour éviter tout risque de mélange des genres et tout soupçon d’utilisation d’argent public pour mener campagne, et afin que l’honnêteté du scrutin ne soit pas compromise, il serait de bon ton que Martine Vassal démissionne de ses responsabilités exécutives, à la tête des deux grandes institutions des Bouches-du-Rhône. Notre territoire tout entier ne peut pas se permettre d’être dirigé à temps-partiel par une Présidente en campagne municipale.