Communiqué de Presse de Stéphane Ravier, membre du Bureau Politique du FN, Conseiller régional de PACA :
Malgré les tripatouillages des statistiques, les chiffres de la délinquance pour le premier semestre 2011 à Marseille sont  qualifiés par le très sarko-compatible quotidien  La Provence, « d’alarmants ».

La violence crapuleuse (violence sur les personnes)  augmente de 24%, les infractions financières grimpent de 33%, les vols à main armée explosent avec 40% d’augmentation. Quant aux règlements de compte, La Provence assure « que l’on tue son rival surtout dans la cité phocéenne ! »

Les numéros de « plan com » joués à Marseille par les acteurs Hortefeux et Guéant n’y ont rien fait, la réalité de l’insécurité frappe plus durement encore les Marseillaises et les Marseillais au point que le Procureur Dallest compare désormais certains quartiers de la deuxième ville de France aux favelas de Rio !

A celles et ceux qui croiraient encore au miracle sarkozyste, son représentant local  à la sécurité,  Gilles Leclair a d’ores et déjà fait savoir qu’il ne  « résoudrait  pas à lui tout seul  les difficultés liées à une ville pauvre, qui souffre de 50 ans d’immigration et de tradition de banditisme ».

Effectivement, pour augmenter les effectifs de police,  pour  expulser les délinquants étrangers, pour supprimer les pompes aspirantes de l’immigration, pour donner à la Justice les moyens d’agir, les Marseillais en particulier et les Français en général ne pourront compter que sur Marine LE PEN !

Cambriolages, agressions physiques, braquages, assassinats, trafics de drogue, Marseille est l’emblème du fiasco de Sarkozy !

Les derniers adeptes du gourou élyséen se réuniront à Marseille en septembre prochain.

Stéphane RAVIER, conseiller régional de P.A.C.A. membre du Bureau Politique du Front National tient d’ores et déjà à leur souhaiter la bienvenue et  leur conseille de quitter l’espace d’un instant leur forteresse du Parc Chanot et de leur hôtel côtier, pour venir découvrir « l’œuvre » de Jean-Claude Gaudin et de Nicolas Sarkozy en arpentant le quotidien du peuple historique de Marseille, un quotidien bien éloigné de la fiction de Plus belle la vie !