Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Vice-Président du groupe « Identité et démocratie »

Deux élections régionales simultanées ont eu lieu dimanche 27 octobre à Thuringe en Allemagne et en Ombrie en Italie. Dans les deux cas, les alliés du Rassemblement National sont clairement les grands gagnants du scrutin.

D’après les premiers résultats dans le Land de Thuringe, Alternative für Deutschland (AfD) réaliserait une percée avec environ 23.5% des voix soit 13% de plus qu’en 2014 ! Nos alliés qui affichent une progression spectaculaire remporteraient donc 22 sièges au total et devanceraient la CDU d’Angela Merkel en net recul (-11%), sanctionnée pour sa politique migratoire. L’ AfD arriverait en deuxième position derrière le parti d’extrême gauche Die Linke, mais le score de Die Linke stagne depuis la dernière élection.

En Italie, c’est la Lega de Matteo Salvini qui écrase toute concurrence. Portée par le bilan de Salvini lorsque celui-ci était au ministère de l’Intérieur (baisse de la criminalité et chute de 80% de l’immigration illégale) et par la colère suscitée par son éviction du gouvernement, la coalition menée par la Lega totaliserait 55 à 60% des suffrages ! Au sein de cette coalition, la Lega remporterait à elle seule environ 39% des voix : il s’agirait du plus haut score jamais obtenu par le parti de Salvini, et ce dans une région historiquement ancrée à gauche.

Ce sont des scores historiques pour nos alliés, qui poursuivent sur leur lancée : l’AfD avait déjà enregistré de larges succès début septembre en Saxe et dans le Brandebourg, tandis que la Lega a récemment gagné les régions du Piémont, de la Sardaigne et des Abruzzes.