Communiqué de Presse de Gilbert Collard, Député du Gard, et du RBM

Le 29 avril 1945, il y a tout juste 71 ans, à l’occasion d’élections municipales, les Françaises votaient pour la première fois. Il était ainsi mis fin à une anomalie historique que le fameux Front populaire de 1936, alliance des gauches au pouvoir dont les héritiers contemporains s’apprêtent à célébrer le souvenir, n’avait pas eu le courage de corriger. Progressiste, mais pas trop.

A l’heure où la gauche dirige de nouveau la France, le souvenir cette première participation féminine au suffrage réellement universel est l’occasion de rappeler avec consternation le recul alarmant du droit des femmes dans notre pays sous les coups de boutoir du communautarisme et de la lâcheté politique.

Les féministes autoproclamées contemporaines se trompent de combat, la lutte pour l’égalité femme-homme ne se mène pas dans les rayons des magasins de jouet mais dans les Cologne et dans les Molenbeek français. Pour toutes celles, et ceux, qui ne se reconnaissent plus dans le féminisme institutionnalisé et pour qui ce combat doit pourtant continuer, le Rassemblement Bleu Marine, présidé par une femme, Marine Le Pen, peut aujourd’hui servir de point de ralliement.