Le RN tient à saluer la forte participation, figurant parmi les plus élevées dans l’histoire du territoire, au scrutin référendaire du 4 novembre en Nouvelle-Calédonie qui rend les résultats incontestables.

Ce résultat, acquis au terme d’une procédure électorale transparente sous le contrôle d’observateurs indépendants nationaux et internationaux, en faveur de la Calédonie française est sans appel . Il doit conduire les forces politiques à poursuivre un dialogue serein sur l’avenir de la Calédonie et de tous ses habitants dans le respect de l’histoire, des mémoires et des cultures de chacun.

Par cette refondation souveraine issue des urnes, les Calédoniens ont clairement exprimé un choix en faveur d’un avenir français. Ce formidableme attachement des Calédoniens à la France doit se traduire très vite par la proposition d’un nouveau texte qui ancrera définitivement la Calédonie à la France et à la République française dans un esprit de rassemblement et de réconciliation.

Nous demandons au Premier ministre qui recevra dans les prochains jours les forces politiques calédoniennes d’intégrer à ces discussions les représentants locaux du RN, acteurs de la vie politique calédonienne depuis presque 40 ans.

Nous demandons au Président de la République , compte tenu des résultats, d’engager sans délai les démarches nécessaires auprès de l’ONU afin que la Nouvelle Calédonie soit retirée de la liste des territoires à décoloniser .

L’avenir de la Nouvelle-Calédonie est une question nationale qui dépasse largement le cadre territorial calédonien et le Rassemblement National compte bien participer aux discussions qui s’engageront pour l’avenir.

Nous espérons qu’après ces résultats référendaires, une discussion sur la Nouvelle-Calédonie s’ouvrira à l’Assemblée Nationale afin que toutes les forces politiques s’expriment.