Communiqué de presse de Philippe Murer, assistant parlementaire de Marine Le Pen

Alcatel est une des plus grandes entreprises de télécommunication fixe et mobile dans le monde. Elle permet à la France d’être autonome et indépendante en termes de technologies de télécommunication. Cette entreprise est donc une entreprise industrielle stratégique pour notre pays. D’autant que la maîtrise des télécommunications est nécessaire à la sûreté de l’État et à notre défense nationale.

Selon les échos, Nokia souhaiterait racheter Alcatel par une Offre Publique d’Échange. Cela signerait une très grande perte pour notre pays, avec un fort risque de délocalisation du siège social et d’activités industrielles et de recherche. Si ce projet était officialisé, nous demanderons instamment au gouvernement d’utiliser le décret sur les entreprises stratégiques mentionnant « les réseaux, services de transport et de communications électroniques » pour protéger Alcatel.

Une autre solution est l’achat par la Caisse des Dépôts de 30% du capital d’Alcatel pour que Nokia renonce à son OPA. Il en coûterait une somme de 3.3 Milliards d’euros, importante mais sans commune mesure avec l’importance stratégique d’Alcatel.

Après que les gouvernements UMP aient laissé filer le sidérurgiste Arcelor, le fabriquant d’Aluminium Pechiney, le gouvernement PS a laissé tomber dans les bras américains le fabricant de centrale électrique Alstom. Les partis du renoncement UMPS vont-ils nous faire subir la perte de notre fabricant d’équipements de télécommunication Alcatel ?
Nous demandons d’ailleurs au gouvernement comment il compte relocaliser des activités et des emplois industriels en France en laissant passer nos champions français sous pavillon étranger.

Périclès disait qu’il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Cette vérité humaine est intemporelle.
Le peuple de France doit être ferme et courageux vis-à-vis des élites qui l’abandonnent et nous aider à mettre le maximum de pression sur le gouvernement, pour sauver ces pépites industrielles qui nous permettront tous ensemble de relever la France. Le chemin est clair : un patriotisme affirmé est nécessaire. Sans cela, nous assisterons demain à la perte d’indépendance, d’autonomie et donc de liberté pour la France et les Français.