Communiqué de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône

Le 5 Mars, l’islamiste Michaël Chiolo et sa compagne, Hanane Aboulhana perpétraient une attaque islamiste au sein de l’établissement pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, blessant gravement deux surveillants de plusieurs coups de couteau. Alors que plusieurs membres du gouvernement ont affirmé ne pas s’opposer au retour en France des djihadistes partis combattre dans les rangs de l’État Islamique, cet attentat illustre parfaitement l’incapacité de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, à gérer les islamistes qui se trouvent déjà dans nos prisons.

De plus, les surveillants pénitentiaires se mobilisent actuellement dans toute la France pour protester contre le manque de moyens, matériels et humains, qu’ils subissent depuis de nombreuses années. Les syndicats réclament, notamment, de modifier l’article 57 de la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009, encadrant les fouilles des détenus. Cette demande est légitime, et j’ai donc déposé une proposition de loi au Sénat visant à alléger le cadre législatif encadrant les fouilles des détenus, des cellules, et de tout autre lieu fréquenté par les détenus, en en laissant l’initiative aux surveillants pénitentiaires, et à rendre possible la fouille des visiteurs, à l’initiative des surveillants pénitentiaires.