Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône

Trop, c’est trop.

Le 13 juin dernier, Nora Preziosi, adjointe au Maire de Marseille et Marion Bareille, toutes deux candidates sur les listes de Martine Vassal ont tenu une réunion à caractère électoral dans les locaux de l’association « La Boule des Lilas ». Ces locaux appartiennent à la Ville de Marseille, sont gérés par la Mairie du 7ème secteur, qui a passé une convention de gestion avec ladite association. Or, des appels à voter pour les listes de Martine Vassal ont été très clairement prononcés par Nora Preziosi. Ces propos ont été filmés et publiés sur les réseaux sociaux, à cette adresse : https://www.facebook.com/enzo.pizz.3/posts/2641285546142135 Evidemment, en cas de suppression de la vidéo, celle-ci a été sauvegardée à toutes fins utiles.

Ces faits constituent une violation claire de l’article L52-8 du Code électoral qui prohibe toute forme de don en nature d’une association à un candidat lors d’une élection. Ce dernier s’expose à une condamnation à trois ans d’emprisonnement et de 45 000€ d’amende, en plus du rejet de son compte de campagne et d’une éventuelle peine d’inéligibilité.

Ces pratiques sont malheureusement monnaie courante pour les équipes de Martine Vassal. Elles ne sont plus tolérables. Il est temps de remettre de l’ordre à Marseille et qu’une campagne juste s’y déroule.

J’ai donc décidé de signaler ces faits au Procureur de la République de Marseille pour qu’il décide des suites à y donner.

Après Yves Moraine l’avocat qui ne connaît pas le droit électoral et les colistières qui font “poinçonner” des procurations au commissariat, il s’agit-là d’un nouvel exemple des méthodes de voyous employées par le gang Vassal qui utilise tous les moyens, même illégaux, pour sauver ses sièges.

Malheureusement pour eux, le 29 juin, c’est Marseille qui sera sauvée d’eux ! Il y avait 3 candidats à la Mairie de Marseille. Martine Vassal est disqualifiée et discréditée : désormais, il ne reste que deux choix , Rubirola ou moi !