Dans un décret publié en toute discrétion le 14 août dernier, le gouvernement autorise la cession au privé de kilomètres de routes nationales. Il autorise, autrement dit, de privatiser les routes nationales.

La privatisation des autoroutes effectuée en 2006 sous le gouvernement de Dominique de Villepin a permis aux trois grands groupes autoroutiers (Vinci, Eiffage et Abertis) de se partager 9 000 kilomètres sur les 11 000 qu’en compte la France, pour un bénéfice de 32 milliards d’euros d’ici 2036.

Cette énième concession du gouvernement est un véritable pied de nez du gouvernement aux automobilistes et motards français, mais également à l’ensemble des contribuables français ! Le coût de l’entretien et de la rénovation des nouvelles portions de routes nationales, acquises par les groupes autoroutiers, se répercutera évidemment sur le tarif des péages.

Signez la pétition du Rassemblement National contre la privatisation de nos routes nationales, et pour que l’État retrouve la maîtrise pleine et entière des routes françaises indispensables à l’aménagement stratégique du territoire.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Je signe la pétition !